Comment écrire un bon article ?

Ecrire chaque article comme on écrirait la lettre la plus importante de notre vie : voilà un peu comment on devrait procéder. Mais, cette intention seule ne suffit pas. Et d’ailleurs, qu’est-ce qu’un bon article ? On peut retenir qu’un bon article a les caractéristiques suivantes :
  • Il répond entièrement à une question précise ;
  • Il apporte des informations nouvelles et pertinentes ;
  • Il se laisse lire.
Pour atteindre cet idéal tridimensionnel, il faut tenir compte des sept règles suivantes.

Ecrire un bon article, c’est traiter une question précise

Il faut clairement définir pour soi-même ce dont on veut parler dans son article. Un sujet précis est celui où vous ne parlez que d’une chose. Vous ne faites des allusions que dans la mesure du nécessaire. Chaque fois que vous évoquez une idée, elle n’est pas proche de votre sujet : elle doit être indispensable à la compréhension de votre sujet. Sinon, la qualité de votre article en pâtit.

Ecrire un bon article, c’est faire une bonne collecte d’informations

Généralement, le choix même du sujet est orienté et influencé par les informations ou parfois les idées reçues que nous en avons. De là vient l’importance de la recherche d’informations pour aller au-delà des évidences et présenter un contenu pertinent. Un article pertinent est un article où vous apportez des informations nouvelles, vraies, vérifiables, référencées pour permettre à qui le voudrait de vérifier la véracité de vos allégations.

Ce n’est pas la peine de faire un grand déballage inutile. Choisissez l’essentiel et le vrai.

Ecrire un bon article, c’est écrire pour son lecteur et non pour soi-même

Le piège est grand, lorsque l’on écrit un article, de se focaliser sur les idées comme elles nous viennent, sans se demander si le lecteur pourra comprendre ce que l’on écrit, s’il pourra vraiment percevoir le message.

Cette obligation d’écrire pour le lecteur vous oblige par exemple à veiller à l’intelligibilité de votre style. Le jour où le lecteur voudra se faire un exercice de vocabulaire, il ira prendre son dictionnaire. Pour l’heure, il veut lire un article, et ce n’est pas la peine de lui sortir des mots étranges (sous réserve, bien sûr, des exigences du vocabulaire spécialisé) ou des tournures alambiquées.

Le bon article n’est pas celui dans lequel vous faites étalage de votre érudition, mais celui qui transmet un message concret. Et c’est justement cela qui rend témoignage à votre érudition. En la matière, il faut garder la phrase de Steeve Jobs : «la simplicité, c’est la sophistication suprême».

Ecrire pour son lecteur, c’est aussi définir en amont le public visé par l’article. Il faut clairement savoir pour qui l’on écrit et orienter son texte en conséquence.

Ecrire un bon article, c’est l’écrire dans un style agréable

On est bien d’accord que l’article, surtout s’il s’agit d’un article à publier sur Internet, n’est pas le lieu de démonstration de capacités littéraires. Cependant, votre article se doit d’être bien écrit. Un style discret, mais savoureusement attrayant ne fera que le succès de votre texte. D’agréables métaphores avancées si naturellement qu’elles arrachent le sourire au lecteur, une petite touche stylistique qui donne des couleurs aux mots… : voilà bien ce qu’il ne faut pas omettre. Évidemment, le plus-que-parfait du subjonctif et les autres complexités qui font le vacarme des tambours ne sont pas du tout indispensables pour votre article. Écrivez simplement, sans donner l’impression que vous faites un effort supplémentaire pour racheter votre texte par des artifices littéraires.

Ecrire un bon article, c’est bien le structurer

On a tous écouté au moins une fois un orateur dont les phrases sont belles si on les prend séparément, mais dont l’ensemble est un lacis impénétrable. Ne soyez pas comme ces orateurs quand vous écrivez. Bâtissez méticuleusement la charpente de votre papier et assurez-vous de garder une cohérence dans vos idées.

Ecrire un bon article, c’est soigner l’accroche

Le but est dans le début, comme on dit. Tout dépend de la première phrase. Il faut qu’aux premiers mots, vous ayez déjà gagné la confiance de votre lecteur. Soignez donc votre première phrase et assurez-vous qu’elle accroche. Vous aurez gagné le pari à moitié.

Ecrire un bon article, c’est prendre le soin de le relire

Tout le monde a fait une fois un lapsus calami. Mais, quand les fautes de grammaires et d’orthographes se multiplient au point d’agacer votre lecteur, vous aurez raté l’occasion d’écrire un bel article : cette erreur de finition effacera tout l’effort de recherche et de rédaction que vous aurez fait jusque-là.